Ni trop sec, ni trop humide

Pour le confort et le bien-être, le taux d’humidité de l’air ambiant dans la maison doit être compris entre 40 et 50 %. Quelques solutions pour moduler l’hygrométrie de son intérieur…

Qu’entend-on au juste par hygrométrie ? L’hygrométrie correspond à la quantité de vapeur d’eau présente dans l’air : il s’agit du taux d’humidité relative qui s’exprime en pourcentage. Ainsi, au-dessus de 60 %, l’air est trop humide, tandis qu’au-dessous de 40 %,un humidificateur est nécessaire…

Trop sec,l’air agresse les muqueuses nasales et irrite les voies respiratoires. Le manque de ventilation, le chauffage et la climatisation assèchent l’air ambiant. Ainsi, il est fréquent en hiver, dans les maisons trop chauffées et peu aérées, de voir le taux d’humidité chuter. Dans ce cas, il est conseillé d’utiliser un humidificateur à air chaud pour la chambre de bébé, l’air chaud et humide aidant à respirer, et un humidificateur à air froid pour les pièces à vivre pour que les plantes ne fassent plus grise mine…

Il faut savoir que chacun d’entre nous rejette deux litres d’eau par jour sous forme de vapeur, en respirant et en transpirant mais aussi en cuisinant, en faisant sécher son linge, en prenant une douche. Au-dessus d’un taux d’humidité de 50 %, l’air chargé en vapeur d’eau se condense sur les surfaces froides (papier peint, encadrement de fenêtre), créant un environnement favorable à la prolifération des moisissures et des acariens,sans oublier le formaldéhyde qui se diffuse plus vite dans un air humide… La solution pour éviter l’apparition de moisissures et la multiplication des acariens ?

Renouveler l’air de la maison, tous les jours, toute l’année,à raison de quinze minutes matin et soir, pas davantage en hiver car on risque de refroidir les murs. On peut aussi adopter quelques réflexes pour que le taux d’humidité ne monte pas en flèche : garder le couvercle sur les casseroles,ouvrir la fenêtre en cuisinant et après la douche, sécher le linge si possible à l’extérieur ou dans un local bien aéré,éviter l’utilisation de chauffage d’appoint à pétrole,laisser un espace entre les meubles et les murs pour permettre une circulation d’air et faire sécher le bois à l’extérieur de la maison.




Les 10 derniers articles publiés sur notre Blog :